Les cloches sonneront le 11 novembre à Bouzon-Gellenave

 

Les cloches sonneront le 11 novembre à Bouzon-Gellenave

La cloche fêlée a été refondue

Nicole Duclos, maire de Bouzon-Gellenave, organise un concert le 16 septembre à l’église de Saint-Gô pour fêter le refonte d’une des deux cloches d cette église. C’est le duo Deux voix d’ici et d’ailleurs (Maguy Descat-Avaro et Jacques Leureux) qui a chanté Henry Purcell (compositeur anglais 1659 - 1695). Les deux artistes avaient déjà présenté le même programme récemment, dans les églises du Houga et de Lanne-Soubiran, avec beaucoup de succès.

La refonte de la plus grosse des cloches de l’église permettra de sonner le 11 novembre 2018, pour le 100e anniversaire de l’armistice du1918.

Trois cloches

L’église de Saint-Gô, vouée à Saint Fris, neveu de Charles Martel, mort au combat contre les Maures (vers 732), avait trois cloches jusqu’en 2013. Un document explique que la plus grosse cloche (180 kg), fêlée, devait être refondue : c’est chose faite et elle sonnera en fa. Les travaux coûtent 8 340 euros TTC (y compris l’électrification des sonneries), après réductions obtenues par la maire (1). Il reste :
- à baptiser cette cloche avant de la remettre en place,
- à payer les travaux aux fonderies Cornille Havard (Villedieu-les-Poëles – Manche) et Paccard (Haute-Savoie) : la générosité des habitants est sollicitée.

La deuxième cloche, qui sonne en la, date de 1691. Elle a une grande valeur patrimoniale. Elle vient de l’église aujourd’hui disparue du quartier du Mimort.

La troisième cloche, plus petite (50 kg), date du XVIIe siècle. Elle a été installée à la chapelle de Bouzonnet en 2013.

Électrification

À noter que la cloche refondue, inaugurée le 16 septembre, sonnera « en volée tintée » : un petit marteau frappera la cloche suivant le programme demandé : angelus, glas, mariage etc. En effet, le support des cloches ne pourrait probablement pas supporter de fréquentes sonneries à la volée, mais la corde permettant de sonner à la main sera néanmoins conservée.

La cloche refondue porte l’effigie équestre de Saint Fris, créée à partir de celle de Saint Georges, l’inscription « Nicole Duclos maire et les habitants de Bouzon-Gellenave » et la signature de la fonderie Cornille Havard.

Octobre 2018

Source : Le Journal du Gers.